Edmond de Goncourt

Edmond de Goncourt

Edmond de Goncourt – France

(26 mai 1822 – 16 juillet 1896)

écrivain français, fondateur de l’Académie Goncourt qui décerne chaque année le prix du même nom. Une partie de son œuvre fut écrite en collaboration avec son frère, Jules de Goncourt. Les ouvrages des frères Goncourt appartiennent au courant du naturalisme.

Alors que l’œuvre de fiction des Goncourt est relativement peu lue aujourd’hui, le Journal reste un témoignage intéressant sur la deuxième partie du XIX siècle.

Jusqu’à sa mort en 1870, Jules est le principal auteur du Journal, poursuivi ensuite par Edmond, resté seul. Sous-titré Mémoires de la vie littéraire, il se compose d’un ensemble de notes, généralement brèves, prises au jour le jour.

Ses œuvres :

  • La Fille Élisa (1877) (dont s’est inspiré Roger Richebé pour le film Élisa)
  • Les Frères Zemganno, Paris, Nelson Éditeurs,   (Wikisource) ─ L’édition originale a paru en 1879
  • La Maison d’un Artiste tome 1 (1881)
  • La Maison d’un Artiste tome 2 (1881)
  • La Maison d’un artiste, la collection d’art japonais et chinois [archive]. Réédition commentée par Geneviève Lacambre. Éditions À Propos [archive], 2018. 320 p. (ISBN 9782915398199)
  • La Faustin (1882)
  • Chérie (1884) 

Ses autres citations :

  • En ce bas monde, la guerre ne finira pas par un accès de sensibilité, par un coup de cœur de l’humanité, mais bien par la cherté de la main-d’œuvre de la mort, par le coût des coups de canon à 300 francs.
  • Il faut prendre garde de confondre le canaille avec le commun: le canaille est toujours plus distingué.
  • Dans un livre, les auteurs doivent être comme la police: ils doivent être partout et ne jamais se montrer.
  • Chaque fois que je perds du poids, je m’aperçois avec horreur que quelqu’un a profité de la nuit pour m’en remettre.
  • Les croyants sont très reconnaissants à Dieu d’avoir donné aux organes génitaux de la femme vivante l’odeur qu’il ne donne à la crevette que huit jours après sa mort.



Comments are Closed